Sellettes

On est souvent soumis à des dilemmes et des compromis à faire. Sellette légère ou renforcée ? Couchée ou assise ? Vais-je pouvoir progresser avec cette sellette ? L’airbag est-il mieux que la mousse ?
Les concepteurs, pilotes d’essai et nous les moniteurs de parapente, soulignons le rôle très important de la sellette dans le comportement de l’ensemble voile-sellette-pilote.
la mission d’une sellette ne se limite pas au confort. Par sa géométrie, par son adaptation au gabarit du pilote (choix de la bonne taille pour un modèle donné), par son adaptation personnalisée (Ajustement des réglages et de la largeur de planchette), vous ferez plus ou moins corps avec votre aile. Le principe est simple : moins on “flotte” dans sa sellette, plus on est solidaire de son aile … et mieux on pilote !
Donc, ne volez pas dans une sellette taille XL si vous mesurez 1,65 m. Ne conservez pas un plateau de largeur 35 cm si vous avez une taille de guêpe.
La largeur des planchettes livrées avec les sellettes va de 32 à 40 cm selon la taille de la sellette : ajustez au plus serré !
Nombre de pilotes ne progressent pas en thermique uniquement à cause de cela : une planchette de sellette trop large !
le réglage de l’ouverture de ventrale est tout aussi important : autour d’un réglage standard, on desserrera un peu pour avoir plus de mobilité en pilotage sellette, on resserrera pour limiter les déséquilibres en turbulence.
Personnellement , prés du relief et quand ça bouge, je serre (entre 36 et 38cm entre axes des maillons principaux) en transition ou vol de plaine, je desserre. “Patrick Berod”
Le réglage standard de ventrale varie d’un constructeur a l’autre mais ne s’éloigne guère des 42 cm préconisés “par défaut”: un standard qui évolue car il sera bientôt fonction du gabarit de chacun, passant de 38 cm pour les plus frêles créatures a 46 cm pour les grands-gros, et 42 cm pour des individus moyens !

RIDAIR Avantages inconvénients des sellettes

Réflexion sur l’aérodynamique des sellettes

Réflexion sur les cocons